Le fantabuleux blog de Kevo42
Accueil du site > Dossiers > Rétrospectives > Retro 2013 : la musica è

Retro 2013 : la musica è

lundi 30 décembre 2013, par Kevo42

Paradoxe absolu : grâce à Spotify, on peut avoir accès à quasiment tout. Pourtant, quand je regarde mon top 10, j’ai l’impression d’une banalité absolue. Sans doute parce qu’en musique plus encore qu’en cinéma, on découvre toujours nos disques préférés en retard. La preuve : au final le disque que j’ai le plus écouté cette année, doit être Spooky action at a distance de Lotus Plaza, pourtant sorti en 2012.

Mais enfin, avec toutes ses pincettes, voici les dix disques qui m’ont le plus marqué cette année, plus quelques disques en plus pour la blague, suivi des dix chansons qui m’ont le plus marqué aussi.

Il n’y a pas vraiment d’ordre, d’abord parce que tous ses disques sont différents, mais en plus parce qu’en général, j’écoute beaucoup un album, jusqu’à l’épuiser, avant de passer à autre chose.

Joy formidable : Wolf’s law

Power-pop hyper efficace et épique, avec des mélodies qui marquent. Un album parfait qui nous ramène au meilleur des années 90.

Foals – Holy Fire

Ce disque aurait pu être fantastique s’il avait maintenu le niveau d’intensité des deux premiers singles. Mais Foals reste le genre de groupe que l’on ne trouve jamais parfait, mais que l’on peut écouter en toute circonstance.

My bloody valentine : MBV

Le retour que l’on attendait plus. Un disque qui m’a beaucoup accompagné à un moment où j’avais une grosse pression au travail. Quoi de mieux que de se laisser porter par ces vagues de guitares, assis au milieu du rer ?

The knife – Shaking the habitual

La pochette est ultra laide, mais correspond à un artwork très drôle que l’on peut voir sur leur site. Shaking the habitual est un album qui alterne morceaux hyper directs, et plages ambient très dures. On peut le trouver moins abouti que Silent shout, mais ça reste très impressionnant.

Kvelertak – Meir

Plus pop que leur précédent album, Meir impose Kvelertak comme le futur du métal populaire : il mélange beaucoup de genres d’une manière très fluide, et surtout il donne la grosse patate à chaque écoute. OOOOOOOOOOOH ! Kvelertak !

Deerhunter – Monomania

Je ne sais pas si cet album est aussi bien que le précédent, mais il ne lui ressemble pas, et c’est une très bonne chose. Deerhunter est pour moi le vrai héritier du Velvet Underground : du rock relativement classique mais joué suffisamment salement pour être original. Avec en prime des morceaux qui restent bien dans la tête.

Je les ai vu en concert et c’était à lire ici : http://kevo42.free.fr/?Je-sors-d-un...

QOTSA - … Like clockwork

Après le très abrasif Era Vulgaris, Like Clockwork revient un son beaucoup plus classique et immédiat. Du coup, aux premières écoutes, on craint un album qui ne peut procurer qu’un plaisir immédiat, car trop évident, et qui ne survivra pas au passage du temps. Sauf que nous sommes à la fin de l’année, et que les morceaux que l’on croyait limpides continuent à révéler de nouvelles facettes.

De plus, le groupe est toujours aussi puissant sur scène.

These new puritans – Field of Reeds

Field of reeds est le prototype de l’album ambitieux. Il est surtout la preuve qu’il y a encore des gens qui écoutent Mark Hollis et Talk Talk. Un disque où les silences comptent autant que les notes, et qui malgré son caractère calme est tout sauf un arrière-plan sonore anodin.

Kanye West – Yeezus

Oui, il passe son temps à dire des bêtises plus grandes que lui. Oui, le clip de Bound 2 est ridicule. N’empêche que musicalement, et malgré des passages Raggamuffin assez moches tout droit sortis d’un disque de Tricky, Yeezus est un album assez impressionnant, hyper méchant, et complètement différent de tout ce que Kanye West a pu faire précédemment.

Arcade fire – Reflektor

Last but not least, le dernier Arcade fire, le genre de disque que tout le monde aime. A la fois hyper dansant et sombre. Je ne suis pas hyper sûr de comprendre tout le côté Orphée, Jeanne d’Arc, voodoo Haïtien, mais je trouve le disque plus dense que The suburbs et c’est tant mieux.

Mention spéciale à la pochette, qui en mélangeant statue antique et vignette panini brillante, est une des plus moches de l’année.

Les singles de l’année

Comme j’écoute essentiellement des albums, je ne suis pas trop au courant des singles qui cartonnent. Donc, à part Get Lucky, ce sont essentiellement des chansons tirées d’albums que j’ai aimé. Logique, en fait.

Get Lucky – Daft Punk

The knife – Full of fire

Deerhunter – Monomania

Kanye West – Black skinhead

Arcade fire – Reflektor

Foals : Inhaler

Joy formidable : this ladder is ours

Atom for peace : Stuck together pieces 

Salut c’est cool : copain de soupe

Nine inch nails – copy of a

Bonus : c’est sorti l’année dernière ou encore avant, mais c’était vraiment bien et je continue à l’écouter

Lotus Plaza – Strangers

La Dispute – King Park

D’autres albums qui étaient bien agréables à écouter

Atoms for peace – Amok

David Bowie – the next day

Holden - Sidération

Defeater – Letters home

Anna Calvi – One breath

Nine inch nails – hesitation marks

Touche Amore – Is survived by

Hors catégorie : Lotus Plaza – Spooky action at a distance

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0